Aller au contenu principal

~ DES DÉFINITIONS ~

 

L’OHHLEP (One health high-level expert panel - Groupe d’experts de haut niveau pour l’approche Une seule santé) définit comme suit le principe « Une seule santé » :

Le principe « Une seule santé » consiste en une approche intégrée et unificatrice qui vise à équilibrer et à optimiser durablement la santé des personnes, des animaux et des écosystèmes.
Il reconnaît que la santé des humains, des animaux domestiques et sauvages, des plantes et de l’environnement en général (y compris des écosystèmes) est étroitement liée et interdépendante.
L’approche mobilise de multiples secteurs, disciplines et communautés à différents niveaux de la société pour travailler ensemble à fomenter le bien-être et à lutter contre les menaces pour la santé et les écosystèmes. Il s’agit également de répondre au besoin collectif en eau potable, en énergie propre, en air pur, et en aliments sûrs et nutritifs, de prendre des mesures contre le changement climatique et de contribuer au développement durable.

Le Groupe tripartite et le PNUE valident la définition du principe "Une seule santé" formulée par l'OHHLEP [Page internet]. Genève : Organisation mondiale de la santé, 2021. En ligne : https://www.who.int/fr/news/item/01-12-2021-tripartite-and-unep-support-ohhlep-s-definition-of-one-health


 

« L’approche dite "One Health" est basée sur les liens fondamentaux entre la santé humaine et celle des animaux et des écosystèmes, ainsi que sur la valeur ajoutée des collaborations interdisciplinaires et intersectorielles dans ce domaine.

[Elle] a pris beaucoup d’importance avec l’impact de l’activité humaine sur les écosystèmes, le nombre croissant des maladies infectieuses émergentes et leur mondialisation. […] Par exemple, les changements dans l’utilisation des sols, comme la déforestation pour étendre les surfaces agricoles ou le développement des villes, ou certains comportements humains (ex : consommation de viande de brousse, écotourisme) vont augmenter la probabilité de contact entre les humains et la faune sauvage, réservoir de maladies infectieuses et, par conséquent, les risques de diffusion d’une infection animale à l’homme.

Néanmoins, [cette approche] va au-delà des zoonoses et des maladies infectieuses et prend progressivement de l’importance dans le contexte des maladies non transmissibles. Celles-ci représentent la principale cause de décès dans le monde. L’obésité, la santé mentale, les maladies cardiovasculaires, etc., créent des nouvelles opportunités pour One Health […]. »

Bolon Isabelle, Cantoreggi Nicola, Simos Jean, Ruiz de Castañeda Rafael. Espaces verts et forêts en ville : bénéfices et risques pour la santé humaine selon l’approche « Une seule santé » (One Health). Santé Publique 2019 ; HS (S1) : pp. 173-186. En ligne : https://www.cairn.info/revue-sante-publique-2019-HS1-page-173.htm


 

« L’approche "Un monde, une santé" s’applique à la conception et la mise en œuvre de programmes, de politiques, législations et travaux de recherche pour lesquels plusieurs secteurs communiquent et collaborent en vue d’améliorer les résultats en matière de santé publique.

Cette approche est particulièrement pertinente dans les domaines de la sécurité sanitaire des aliments, de la lutte contre les zoonoses (maladies susceptibles de se transmettre de l’animal à l’homme et inversement, comme la grippe, la rage et la fièvre de la vallée du Rift) et de la lutte contre la résistance aux antibiotiques (qui survient quand les bactéries changent après avoir été exposées aux antibiotiques et deviennent plus difficiles à traiter). »

L'approche multisectorielle de l'OMS "Un monde, une santé". [Page internet]. Genève : Organisation mondiale de la santé (OMS), 2017. En ligne : https://www.who.int/features/qa/one-health/fr/

 

 

~ DES ILLUSTRATIONS ~

Illustration One Health

 

One health, une seule santé [Page internet]. Paris : Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE), 2020. En ligne : https://www.inrae.fr/alimentation-sante-globale/one-health-seule-sante

Illustration

Le Groupe tripartite et le PNUE valident la définition du principe "Une seule santé" formulée par l'OHHLEP [Page internet]. Genève : Organisation mondiale de la santé, 2021. En ligne : https://www.who.int/fr/news/item/01-12-2021-tripartite-and-unep-support-ohhlep-s-definition-of-one-health

Mise à jour : 20/07/2022