Aller au contenu principal

 

Chaque jour, l’équipe de documentalistes du Rrapps sélectionne des informations fiables, valides et pertinentes dans l’actualité de la santé publique. Ces informations sont proposées ici, en cohérence avec les thématiques du Rrapps, mais aussi avec les parcours de santé (définis dans le Plan régional de santé 2018-2022) et les programmes et plans de santé nationaux.

 

Pour consulter l'ensemble de la veille documentaire, toutes thématiques confondues (Rrapps et parcours de santé), cliquer sur le filtre "Tout".

 

 

Filtrer
Appel à projet
- 26/01/2023
PREFECTURE DE L'YONNE

Date limite de dépôt de dossier : 15 mars 2023. Dans la lignée des orientations du Plan national de mobilisation contre les addictions 2018-2022, l'appel à projet pose trois axes stratégiques : prévenir les conduites addictives dès le plus jeune âge ; favoriser le repérage précoce, l'accompagnement et l'orientation des personnes faisant usage de substances psychoactives ; mieux accompagner la vie nocturne festive et favoriser la gestion collective des risques sanitaires et des troubles à l'ordre public tant en milieu rural qu'en milieu urbain.

Appel à projet
- 26/01/2023
PREFECTURE DE HAUTE-SAONE

Date limite de dépôt de dossier : 15 mars 2023. Dans la lignée des orientations du Plan national de mobilisation contre les addictions 2018-2022, l'appel à projet pose trois axes stratégiques : prévenir les conduites addictives dès le plus jeune âge ; favoriser le repérage précoce, l'accompagnement et l'orientation des personnes faisant usage de substances psychoactives ; mieux accompagner la vie nocturne festive et favoriser la gestion collective des risques sanitaires et des troubles à l'ordre public tant en milieu rural qu'en milieu urbain.

Appel à projet
- 26/01/2023
PREFECTURE DE LA NIEVRE

Date limite de dépôt de dossier : 31 mars 2023. Dans la lignée des orientations du Plan national de mobilisation contre les addictions 2018-2022, l'appel à projet pose trois axes stratégiques : prévenir les conduites addictives dès le plus jeune âge ; favoriser le repérage précoce, l'accompagnement et l'orientation des personnes faisant usage de substances psychoactives ; mieux accompagner la vie nocturne festive et favoriser la gestion collective des risques sanitaires et des troubles à l'ordre public tant en milieu rural qu'en milieu urbain.

Publication
- 26/01/2023
SANTE PUBLIQUE FRANCE

Santé publique France publie une synthèse des résultats de trois enquêtes réalisées en 2020 visant à estimer l’impact de la pandémie de COVID-19 sur les troubles anxio-dépressifs, la consommation d’alcool et de tabac parmi les travailleurs.

Publication
- 26/01/2023
HAUTE AUTORITE DE SANTE

Tout professionnel du secteur social et médico-social doit être prêt à accompagner les personnes rencontrant des difficultés liées à une consommation de substances psychoactives licites ou illicites et/ou à un usage de jeux (argent et de hasard, vidéo). A cet effet, la Haute Autorité de santé publie aujourd’hui des recommandations pour aider les professionnels de ces structures à entreprendre une démarche de prévention des addictions et de réduction des risques et des dommages. Elles sont déclinées pour le secteur du handicap, des personnes âgées, de l’inclusion sociale et de la protection de l’enfance.

Publication
- 26/01/2023
LE CESE.FR

Fort d’une analyse complète de la situation en France grâce à l’audition d‘experts de terrain, et face à l’exemple de plusieurs pays comme le Canada qui ont déjà fait évoluer leurs cadres légaux vers la légalisation, le CESE propose dans son avis de sortir du statu quo et de faire évoluer la législation française vers une légalisation encadrée des usages dits « récréatifs »du cannabis. Il préconise trois types de mesures destinées à faire évoluer durablement le cadre répressif actuel vers un modèle d’encadrement souhaitable.

Actualité
- 25/01/2023
CURSUS.EDU

Heureusement que la technologie a été là pour assurer la poursuite pédagogique durant la pandémie de covid-19 ! Bien que cette transition brutale n'ait pas été parfaite, elle a tout de moins évité que des apprenants ne puissent terminer leur année scolaire. Toutefois, cette surexposition aux écrans - s'additionnant déjà à un mode de vie où ceux-ci sont plus que présents - a mené plusieurs personnes à exprimer certains symptômes. Des enseignants ont vu leurs élèves incapables de se concentrer sur des leçons, être désengagés des activités en classe et perdre le goût de participer. Comme si une trop longue période de formation à distance avait réduit leurs capacités sociales, celles d'effectuer des tâches manuelles comme l'écriture manuscrite, etc. Sans compter toutes les distractions possibles avec les applications, les jeux, les réseaux sociaux, etc.

Publication
- 23/01/2023
OFDT

L’Observatoire français des drogues et des tendances addictives (OFDT) propose cet état des lieux contextualisé, fondé sur les principaux indicateurs et données disponibles en 2021.
Depuis une vingtaine d’années, le marché des drogues illicites en France est affecté par une offre internationale de drogues illicites dynamique et de plus en plus diversifiée. Ainsi, l’année 2021 a été marquée par des records de production de cocaïne en Colombie, des niveaux très élevés de production d’opium et d’héroïne en Afghanistan et de drogues de synthèse dans l’Union européenne.
En France, les quantités saisies par la police, la gendarmerie et les douanes atteignent, pour l’herbe, la cocaïne et même l’héroïne, des niveaux sans précédent. Par ailleurs, les teneurs des produits qui circulent sur le territoire national, de la résine de cannabis à l’héroïne en passant par la cocaïne et la MDMA/ecstasy, se situent à des niveaux élevés, alors que les prix de détail sont plutôt stables ou en légère baisse.

Publication
- 23/01/2023
SANTE PUBLIQUE FRANCE

L'impact négatif de la pandémie de COVID-19 et des modifications des conditions de travail sur les comportements et la santé mentale des travailleurs a été démontré grâce aux données de trois études complémentaires. D’abord, l'enquête Coviprev (Santé publique France) déployée en population générale a permis d'étudier l'évolution, tout au long de l'année 2020, d'un certain nombre d'indicateurs de santé des actifs occupés, incluant leur santé mentale, la qualité de leur sommeil et leur satisfaction vis-à-vis de la vie actuelle et future des actifs occupés. Ensuite, l'enquête sur l'évolution des conditions de travail et consommation de substances psychoactives en période d'épidémie (Santé publique France et ses partenaires) déployée auprès des salariés français a permis d'étudier les modifications de la consommation d'alcool et de tabac pendant la période de premier confinement entre mars et mai 2020. Enfin, l'enquête Coset-Covid (Santé publique France) a permis d'évaluer la prévalence de troubles anxio-dépressifs en sortie de confinement en juin 2020 et de comprendre le rôle des changements observés dans la situation professionnelle et des facteurs organisationnels, chez les travailleurs indépendants et chez les travailleurs du monde agricole.

Actualité
- 19/01/2023
FEDERATION ADDICTION

Le 1er décembre 2022, la Fédération Addiction organisait à Paris la rencontre nationale Unplugged. L’occasion pour les animateurs et acteurs de ce programme de prévention au collège de se retrouver et d’échanger autour de leurs pratiques, des enjeux, et du déploiement du programme.

Agenda
- 18/01/2023
CONSEIL ECONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL

Le Conseil économique social et environnemental a créé une Commission temporaire cannabis pour dresser un bilan des politiques publiques actuelles. Elle est allée sur le terrain et a auditionné des nombreuses personnes aux expertises variées. Elle détaillera son bilan et présentera ses propositions lors de la plénière du 24 janvier à 14h30. Cette séance se sera accessible à distance et en direct.

Publication
- 18/01/2023
YAPAKA.BE

Écrans et smartphones appartiennent à notre quotidien occupant un espace rythmé par nos usages professionnels, administratifs, éducatifs, personnels, familiaux, amicaux… De ce paysage technologique captivant émerge un phénomène nouveau : la « Technoférence ». Ce sont ces multiples interférences provenant du monde numérique, ces notifications, ces bip et vibrations qui surgissent et interrompent nos interactions avec les autres, nos conversations, nos fils de pensée, notre présence. Pour grandir, l’enfant a besoin de l’attention soutenue de son parent ou de l’adulte qui s’en occupe et d’interactions ajustées qui prennent en compte ce qu’il vit. Il a besoin d’exister dans une continuité relationnelle préservée des intrusions technologiques. Ce livre questionne l’impact de ces interférences dans les liens parent-enfant, en interroge les traces sur le développement des plus jeunes. Des repères, âge par âge, au fil du développement de l’enfant, outillent le professionnel pour penser avec le parent la place à réserver aux écrans dans l’environnement familial.